Facebook X Twitter Instagram Youtube 

Activités Régionales

Histoires de vie - Nigeria

ben wicks iDCtsz INHI unsplash2

LES DÉFIS DE MA MATERNITÉ.

Naomi Embaga

CWO, Nigeria

Original: anglais

 

C'est le rêve de toute femme mariée de devenir mère - c'est un rêve que j'ai toujours eu. Même aujourd'hui, je peux encore évoquer les bons souvenirs nostalgiques de mon enfance : porter et câliner des poupées dans mes bras, les baigner, leur chanter des berceuses pour essayer de les faire dormir, etc. Cet amour montré à un simple objet est devenu réel lorsque ma mère a donné naissance à ma petite sœur immédiate - après sept ans de solitude. Elle est devenue la compagne que je n'avais jamais eue et j'avais donc  un désir d'amour désespéré de la protéger. Ce que je fis.

Je ne m'attendais pas à ce que le fait d'être mère s'accompagne de tant de défis. En fait, je commence à imaginer que les miens semblent être deux fois plus nombreux que ceux des autres femmes. Dernièrement, j'en suis venue à conclure que Dieu avait peut-être décidé de me donner deux fois plus de mal que je n’en ai donné à ma mère.

Ma mère était une femme belle et bien bâtie, une catholique fervente et elle était responsable. Elle était le rêve de tous les enfants en raison de son courage et de sa détermination à toujours donner le meilleur à ses enfants. La vie était d'abord belle pour nous lorsque nous avions le soutien de notre père, mais elle s'est assombrie par la souffrance et la douce résilience lorsque les mains froides de la mort l'ont emporté. J'étais sur le point de commencer mes études secondaires et ma jeune sœur était au CP. Des amis et des membres de la famille m'ont conseillé d'abandonner l'école, puisque nous n'avions jamais assez à manger. Après tout, combien de parents gaspillent leurs ressources pour envoyer une petite fille à l'école ? Ma mère ne discutait jamais avec eux, mais quand ils étaient tous partis, elle nous faisait asseoir et nous disait que ce serait une double peine pour elle de ne pas aller à l'école et de ne pas permettre à ses enfants d'y aller.

Je l'ai regardée, les yeux rougis, attiser les braises de son feu pour faire frire et vendre de l'akara ; je l'ai vue faire du colportage de pain sous la chaleur accablante du soleil ; je l'ai vue faire de nombreux travaux subalternes afin de récolter de l'argent et réaliser son rêve de nous renvoyer à l'école. Une femme qui fait cela pour ses enfants ne mérite aucun problème, mais je lui en ai causé.  Je me souviens qu'elle se plaignait avec un faible sourire que je lui causais des insomnies parce que je ne voulais jamais dormir la nuit.

Mais suis-je vraiment à blâmer pour cela ? Je n'étais qu'un bébé et je ne savais pas ce que je faisais. Oui, j'ai toujours eu un désir désespéré de devenir mère, mais maintenant que je le suis, j'ai découvert que la maternité s'accompagne de beaucoup d'expériences - des expériences qui étaient obscures pour moi, des expériences qui ne sont pas pour les timides. Au début, j'étais sûre de moi en devenant mère. J'avais toujours pensé que si j'arrivais à nourrir l'enfant, à l'habiller, à maintenir une routine dans sa vie, à lui apprendre où se trouvent les limites et à les faire respecter, la vie se déroulerait sans problème. Mais non ! Il y a tout un tas d'autres expériences accablantes auxquelles je n'étais pas préparée.

Tout d'abord, le dicton "On récolte ce que l'on sème" est vrai. Lorsque j'ai eu mon premier enfant, je pouvais à peine dormir la nuit ; je me souviens être restée éveillée la plupart du temps pour l'allaiter. Je pensais que cela cesserait quand il serait plus grand, mais non, c'était pire. ‘’Maman, j'ai besoin d'eau", "Maman, j'ai fait un mauvais rêve" ou "Maman, je n'arrive pas à dormir".

Deuxièmement, après avoir eu une demi-douzaine d'enfants, j'ai découvert un nouveau centre de mon univers ; en effet, ce sont mes enfants. Pas étonnant que le rêve de toute femme mariée soit de devenir mère. En tant que mère, je me suis rendu compte que même si les enfants sont adolescents, je reste le principal point de contact.

De plus, mes enfants ont tendance à prendre le contrôle de ma vie, ce qui me laisse peu de temps pour m'occuper de mon cher mari. C'est une expérience douce-amère que de constater que la satisfaction conjugale diminue lorsqu'on élève des enfants. Les doux moments romantiques avec mon mari dans les restaurants exquis et les cinémas ont diminué. Pour aggraver le tout, mon mari ne m'appelle plus "amour", "chérie" ou "trésor" comme avant, mais a remplacé cela par "maman ceci, maman cela". La vérité, c'est que je veux avoir des enfants, mais je veux quand même qu'on m'appelle à nouveau par ces doux noms. Je fais de gros efforts pour paraître jeune et belle. Au moins, cela porte ses fruits car chaque fois que j'apparais ravissante et que je porte mon délicieux parfum, il se souvient de m'appeler par ces doux noms que j'aime.

Contre toute attente, les joies de la maternité abondent. Dans ces moments difficiles, je veux encourager toutes les mères à croire et à avoir la foi. Si vous ne croyez pas qu'il existe un plan pour votre vie, même pendant la période où vous vous occupez de vos enfants, vous aurez l'impression que la maternité vous demande plus qu'elle ne vous donne en retour. Il ne fait aucun doute que les défis de la maternité, quel que soit le stade de votre expérience, vous épuiseront. La beauté dans le tumulte d'être mère est que vous vous relèverez plus forte, en ayant un impact sur la vie de votre famille d'une manière qui, une fois mesurée, a une valeur bien plus grande que tout ce que vous pourrez  imaginer.

Logo completo color in

Aidez la mission de l'UMOFC

Magazine "Voix de Femmes"

Copertina novembre 2023 n.62 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: " Assemblée Générale 2023 ".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias