​+39 0669887260 - info@wucwo.org - Nous contacter

twitter iconface iconinstagram icon 

Message mensuel février 2022

Tejedoras Guatemala

Le tissu de notre résilience.

Chères amies,

Ce matin, parmi les nouvelles de Vatican News, j'en ai trouvé une qui m'a fait frémir : "Chaque minute, 15 personnes dans le monde perdent la vie à cause du manque d'accès aux soins de santé, des impacts de la crise climatique, de la faim et de la violence du genre". (Source : rapport Oxfam, La pandémie d'inégalité). Dieu nous garde de nous laisser entraîner dans la "mondialisation de l'indifférence" que le Pape François ne cesse de dénoncer !

Vatican News poursuit : "Au cours des deux premières années de la pandémie, les dix hommes les plus riches du monde ont plus que doublé leurs avoirs, passant de 700 milliards à 1,5 billion de dollars, au rythme de 15 000 dollars par seconde, soit 1,3 milliard par jour". À l'autre extrême se trouvent ceux qui paient le plus lourd tribut à cette crise : les plus pauvres et les plus fragiles, en particulier les femmes, les "invisibles" aux yeux de beaucoup.

En tant que femmes de l'UMOFC, je vous invite à vous demander : Que nous dirait aujourd'hui Pilar Bellosillo, la femme qui a dirigé notre organisation et nous a montré le chemin de la sainteté ? Comment réagirait-elle et que nous proposerait-elle face à cette réalité ? Certains faits de sa vie peuvent éclairer nos réponses. En 1966, elle a lancé une enquête sur les femmes dans la famille, la société et l'Église, envoyée aux 36 millions de femmes catholiques des organisations membres de l'UMOFC. De cette façon, les "voix" des femmes ont été "entendues" et les "cris" des personnes les plus discriminées ont été perçus. Cette enquête a renforcé la Ligue mondiale contre la faim, qu'elle avait fondée au préalable, et qui est aujourd'hui Manos Unidas.

À partir de cette enquête, un plan d'action a été élaboré pour changer les situations inhumaines. Un réseau de collaboratrices a été établi sur tous les continents. En 1969, Pilar part pour l'Afrique et visite des organisations dans différents pays pour promouvoir une éducation renouvelée. En 1974, l'Assemblée générale s'est tenue en Tanzanie sous la devise : "L'UMOFC, un agent de changement pour une société plus juste", car selon Pilar, les femmes sont les premières victimes de l'injustice.

Pour ces raisons et d'autres encore, chères amies, je vous invite à vous "mettre au travail " sur l'Observatoire mondial des femmes (OMF), le nouveau projet de l'UMOFC qui vient providentiellement de démarrer alors que, comme avec une loupe, les deux années d'urgence ont montré et aiguisé les blessures déjà subies par les femmes dans les zones les plus démunies de nos pays et de nos continents, tout en mettant en évidence leurs forces et leur résilience.

Nous avons placé l'Observatoire sous le patronage de Pilar Bellosillo, en essayant de suivre ses traces. Nous sommes certaines qu'elle a intercédé pour que nous offrions les premiers fruits de l'OMM à l'Église d'Amérique latine et des Caraïbes, qui a pris notre rapport comme matériel de travail pour son Assemblée ecclésiale continentale. Nous préparons l'OMF en Afrique, afin d'écouter et de faire émerger les femmes les plus souffrantes, pour trouver ensemble, inspirer et promouvoir dans l’Église, les gouvernements et la société, des solutions à leurs souffrances.

C'est pourquoi l'UMOFC a décidé de lancer une campagne de collecte de fonds et, en même temps que l'envoi de la prière pour la Journée de l'UMOFC, le 13 mai 2022, nous vous avons envoyé, et c'est sur notre site web, le lancement de la campagne de prière et de collecte de fonds pour l'Observatoire en Afrique, qui sera développée en différentes étapes. La première étape, comme toujours, est de se donner à la prière. Concrètement, je vous demande de dire à Pilar, comme à une amie proche, "Prie pour notre Observatoire en Afrique". Et, si possible, priez aussi chaque jour la prière pour la cause de canonisation de Pilar (ci-dessous), en lui recommandant toutes vos intentions.

Je suis convaincue que les femmes de l'UMOFC ont une énorme capacité de réaction face à la crise mondiale si nous décidons et nous engageons à "tisser" des solutions ensemble, à partir de la "résilience" de chacune d'entre nous. LE TISSU DE NOTRE RÉSILIENCE est précisément ce réseau spirituel, moral et concret que, par la grâce de Dieu, personne ne pourra briser, et qui nous permettra d'aller à la rencontre des femmes qui souffrent le plus et de soulager leurs blessures, de les soutenir comme dans un réseau, de renforcer leurs capacités et de leur permettre de faire partie de ce même tissu résilient pour accueillir d'autres fils et filles de Dieu comme des frères et sœurs, transformant progressivement cette planète en une Maison commune.

Je vous salue avec affection, 

 

María Lía Zervino, Servidora

Présidente Générale de l'UMOFC

 

PRIERE

Seigneur Dieu, notre Père, nous te rendons grâce pour la vie féconde de Pilar Bellosillo par le témoignage de son dévouement à la cause de l’Évangile, par son amour pour l’Église, pour son intense travail responsable sur la voie du renouvellement dans l’esprit du Concile Vatican II.

Nous te rendons grâce de l’impulsion qu’elle a donnée au laïcat ecclésial et de son implication constante pour la promotion des femmes.

Confiantes en son intercession, nous remettons entre tes mains la grâce que nous te prions de nous concéder et nous te demandons de nous rendre témoins courageux et engagés de la foi. Nous te prions par Jésus-Christ Notre Seigneur. Amen.

Aidez la mission de l'UMOFC

Voix de Femmes

Copertina luglio 2022 n.58 FRA

Voix des Organisations: témoignage de l'engagement des membres de l'UMOFC sur le thème: "Les femmes en action - Surmontant la pandémie".

Lire quelques extraits

Abonnez-vous à notre magazine

Pilar Bellosillo

Vidéo Institutionnelle de l'UMOFC

Newsletter de I'UMOFC

newsletterVous pouvez ici rester informés des activités de l'UMOFC en lisant le dernier numéro de notre newsletter. 

Abonnez-vous à la Newsletter

Suivez-nous sur YouTube

youtube channel

wordcloud FAQ

Galeries de photos

galerias